La première chose que j’ai faite pour démarrer mon nouveau projet en 2008, c’est planter de l’osier !
Avec quelques conseils d’un collègue vannier et l’aide de plusieurs amis.es, je décide de planter différentes variétés comme : le jaune Alba, l’helix, purpuréa, noir de vilaine, sinandra, sanglier….

L’idée d’être autonome et de maîtriser mon métier de A à Z était important pour moi.
Je commence donc à planter plusieurs petites oseraies en Brocéliande (mon lieu de vie à l’époque).
Je n’utilise aucun désherbant ou produit chimique.
Je récolte aussi de l’osier chez des particuliers ou dans des communes qui ne s’en servent pas.

Et pour finir, j’ai planté une nouvelle oseraie sur ma commune de résidence afin de privilégier la proximité entre mes oseraies et mon atelier de travail.
Chaque année, plusieurs amis.es viennent m’aider à récolter et trier mon osier de Janvier à Février : une aide précieuse pour moi car les saisons de l’automne et de l’hiver sont bien chargées.
Cela permet aussi de passer des moments conviviaux entre amis.es et de prendre le temps de se voir et de papoter pendant la coupe !